Notre histoire

Ce que nos enfants devraient apprendre à l'école

Dimitri Casali, Jean-Pierre Chevènement

 
0

Notre histoire. Ce que nos enfants devraient apprendre à l'école revisite l'Histoire, du règne de Clovis à nos jours, telle qu'elle est présentée dans les nouveaux programmes scolaires du cycle 4 (5e-4e-3e). Cet "anti-manuel", destiné à tous, entend combler les lacunes des programmes. Organisé en grandes thématiques, il revient de façon chronologique sur les dates clefs qui ont fait notre histoire et fait la part belle au récit national avec ses grandes figures. Rigoureux dans sa démarche scientifique, le livre analyse les événements fondateurs tels le sacre de Charlemagne, l’invention de l’imprimerie, le règne de Louis XIV, la chute du mur de Berlin ou, plus récemment, les attentats du 11 Septembre.

BEAUX LIVRES
Histoire et société
190 x 255 mm - 368 pages
14 septembre 2016 - 9782732480282
27 €
T�l�charger la fiche
Dimitri Casali, Jean-Pierre Chevènement

Dimitri Casali est historien et spécialiste de l'enseignement de l'histoire. Il est l’auteur d’une quarantaine de livres, parmi lesquels 365 dates de l'histoire de France (Aubanel, 2008), Napoléon, dans l'intimité d'un règne (Larousse, 2011), L'Altermanuel d’histoire de France (Perrin, 2011), Sexe et pouvoir : secrets d'alcôve de César à DSK (La Martinière, 2012), Les Grands Personnages de l'histoire pour les nuls (First, 2012 et 2016), L’Histoire de France interdite (JC Lattès, 2012), L'Histoire de France de l'ombre à la lumière (Flammarion, 2014), Désintégration Française. Pourquoi notre pays renie son histoire et nos enfants perdent leurs repères ( J-C Lattès, 2016).

blog
appel d'air - beaux livres

L'Histoire par le cœur

0

21 octobre 2016

     Organisé en trois grandes parties chronologiques, ce manuel d’histoire idéal est destiné à tous ceux qui souhaitent (re)découvrir les éléments fondamentaux de notre Histoire. Renouant avec le récit national, il analyse avec rigueur les grands personnages, les dates clés, les événements fondateurs tels que le sacre de Charlemagne, la bataille de Bouvines, Saint Louis, le siècle des Lumières, Louis XIV, la Révolution et l’Empire, jusqu’aux enjeux de la construction européenne.
     Magnifiquement illustré, cet ouvrage est indispensable pour combler les lacunes des nouveaux programmes scolaires. Vivant et détaillé, riche en documents et en illustrations (plus de 700) pour une expérience de lecture unique : peintures, gravures, cartes, chronologies, extraits littéraires, jeux, quiz… Dimitri Casali fait sienne la devise d’Ernest Lavisse : « L’Histoire ne s’apprend pas par coeur, elle s’apprend par le coeur. »

Entretien avec Dimitri Casali

************************************************************

     Comment est née l’idée de ce livre ?
     Dimitri Casili : De mes engagements et de mes convictions. Je pense que l’Histoire est essentielle à la formation de la citoyenneté française et tous les problèmes d’aujourd’hui trouvent leur source dans ce manque d’Histoire. La refonte des programmes d’Histoire enseignés au collège dès la rentrée de septembre ne va faire qu’aggraver les choses. J’ai donc voulu faire un livre sur tout ce que nos enfants devraient apprendre à l’école et qui ne fi gure plus dans les prochains manuels scolaires. C’est un livre de combat.

     Comment avez-vous procédé ?
     D. C.
: Je me suis entouré d’une dizaine d’agrégés pour réaliser cette somme de 368 pages, préfacée par Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l’Éducation nationale ! Il est temps de revenir à ce qui fait la substantifi que moelle de l’Histoire, c’està- dire un récit extrêmement construit sur les grands personnages, la chronologie, les dates. L’ouvrage commence avec Clovis et s’achève en 2010, avec un engagement évident pour une Histoire équilibrée, fédératrice, sans repentance.

     Qu’est-ce qu’une Histoire équilibrée ?
     D. C.
: C’est à la fois montrer la face lumineuse et la face sombre de l’Histoire, parce que l’Histoire n’est ni toute noire, ni toute blanche, elle est grise, elle est complexe et c’est ça qui la rend passionnante. Le message, c’est : l’Histoire ne s’apprend pas par coeur, elle s’apprend par le coeur. Il s’agit de réapprendre aux Français et à leurs enfants à aimer l’Histoire de leur pays et de leur donner les éléments fondamentaux d’une Histoire commune, cela devient crucial pour l’avenir de la France…

************************************************************

Notre Histoire. Ce que nos enfants devraient apprendre à l’école
Dimitri Casali
Préface de Jean-Pierre Chevènement
368 pages - 27 €