Médecines d'ailleurs

Rencontres avec ceux qui soignent autrement

Bernard Fontanille, Elena Sender

 
3
Feuilleter l'ouvrage Redédouvrir

Comment soigne-t-on aux quatres coins du monde ?

Médecines d'ailleurs, qui accompagne la série documentaire du même nom diffusée sur Arte, nous le fait découvrir. Le Dr Bernard Fontanille, médecin urgentiste, nous emmène avec lui pour une itinérance humaine inédite, à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui prennent soin des autres, sauvent des vies, mettent au monde et soulagent.

BEAUX LIVRES
Voyage
220 x 285 mm - 216 pages
20 mars 2014 - 9782732464671
29 €
Tlcharger la fiche
Bernard Fontanille, Elena Sender

Bernard Fontanille est médecin urgentiste, habitué aux interventions en terrains difficiles. Grand voyageur, sensible et passionné, il parcourt la planète pour diverses missions médicales qu'il s'agisse d'encadrer des équipes ou de soigner les autres, les protèger, les réparer et soulager leurs douleurs. Ses moteurs : une profonde humanité et une curiosité qui le poussent à rencontrer autrui, à découvrir et à expérimenter.


Grand reporter pour le magazine Sciences & Avenir, Elena Sender s'est spécialisée dans les domaines de la médecine, de la biologie et des sciences du cerveau. Elle a co-écrit les films documentaires Copenhague, chronique d’un accord inachevé (Canal+, 2010), Régime : la vérité qui dérange (France 2, 2013) et L'Amnésie numérique (Arte, 2014). Elle a signé 2 thrillers scientifiques : Intrusions (XO éditions, 2010) et Le Sang des dauphins noirs (XO éditions, 2012)

blog
appel d'air - beaux livres

Plongée au coeur des médecines du monde !

1

02 avril 2014

Inde, Népal, Chine, Cambodge, Indonésie, Japon, Brésil, Pérou, Bolivie, Kenya, Ouganda, Afrique du Sud…
Bernard Fontanille, médecin urgentiste parcourt le monde à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui prennent soin des autres, sauvent des vies et parfois inventent de nouvelles manières de soigner et de soulager.
En s’immergeant dans la vie et l’intimité des praticiens et des patients, il nous raconte les différentes réalités d’un pays et nous fait découvrir des pratiques médicales ancestrales, profondément ancrées dans une culture. 

************************************************************

INTERVIEW BERNARD FONTANILLE

Qu’est-ce qui vous a amené à partir à la rencontre de médecins d’ailleurs ?
          Je suis médecin urgentiste à Chamonix depuis 15 ans. C’est un métier qui m’a permis d’effectuer de nombreux séjours à l’étranger, pour des missions humanitaires, des événements sportifs, des tournages. Je me suis retrouvé dans des situations où ce que je savais faire en tant que médecin n’était pas très facile à appliquer, par manque de moyens, d’infrastructures… Je me suis alors demandé comment faisaient les médecins sur place pour répondre aux problèmes de santé d’un malade quand on est à 10 heures de marche ou de voiture du premier hôpital. L’idée de parcourir le monde à la rencontre de ceux qui prennent soin des autres a germé dans mon esprit. J’ai proposé le projet à Bonne Pioche Productions. La série documentaire, qui comprend 15 destinations, sera diffusée sur Arte au printemps 2014.

Quel en est le principe ?
          C’est à chaque fois une destination, une rencontre. Un médecin nous accueille et nous explique sa pratique. On voit quelle est sa vie au quotidien, les difficultés qu’il rencontre. C’est un mélange de découverte et de connaissance. Il s’agit d’un échange.

Quels types de médecine vouliez-vous aborder ?
          Certaines médecines se sont imposées d’elles-mêmes, comme la médecine chinoise, la médecine tibétaine ou la médecine mongole. Pour d’autres, nous avons fait des recherches. Nous avons visité un dispensaire au Népal pendant la mousson, rencontré un jeune kru au Cambodge qui se forme auprès d’un ancien, un maître et son élève au Kenya, une femme chamane en Corée du Sud, une sorcière zouloue en Afrique du Sud…

La rencontre qui vous a le plus touché ?
          Il y en a eu beaucoup. Mais ce qui m’a le plus touché, c’est la réaction des gens que nous avons rencontrés. La plupart étaient heureux et fiers qu’on soit allés à leur rencontre. En particulier ceux qui vivent dans des endroits très isolés, souvent des minorités un peu délaissées, comme au Ladakh ou en Indonésie.

Qu’apporte le livre en plus de la série ?
          En 26 minutes, on ne peut pas tout montrer. Le livre permet d’aller plus loin, avec des focus sur les pratiques observées, une présentation du pays, avec des données chiffrées qui contextualisent chaque culture…

Que vous a apporté cette expérience ?
          J’ai désormais un autre regard sur la maladie, la vie, la mort. Ce sont de grandes questions, assez philosophiques.