Floc'h, Inventaire

Conversation avec Jean-Luc Fromental

Floc'h, Jean-Luc Fromental

 
0
Feuilleter l'ouvrage Redédouvrir

Le parcours de Floc'h est tout en trompe-l'oeil et en paradoxes. Avec la nonchalance du dandy, il a bâti en quarante ans une oeuvre essentielle dont cet Inventaire rassemble les plus belles réussites.

BEAUX LIVRES
Mode - luxe - design
245 x 340 mm - 224 pages
19 septembre 2013 - 9782732460246
45 €
T�l�charger la fiche
Floc'h, Jean-Luc Fromental

Editeur et journaliste, Jean-Luc Fromental a été le scénariste de quelques-uns des ténors de la bande dessinée (Floc'h, Chaland, Loustal, Jano, Stanislas). Il a été le rédacteur en chef de Métal Hurlant et a écrit une trentaine de livres, romans, récits de voyage, contes, etc. Il écrit également pour la télévision et le cinéma.


blog
appel d'air - beaux livres

A la rencontre de Floc'h

0

08 octobre 2013

Illustrateur bien plus que dessinateur ou auteur de bande dessinée, Floc’h met aussi bien son talent au service du cinéma (affiches et génériques pour Alain Resnais, Woody Allen, Mike Leigh) que de la publicité et de l’illustration pour la presse (The New Yorker, Le Monde, Monsieur, Lire, World of Interiors).

Artiste majeur d’illustration, il est l’un des principaux tenants de la ligne claire. Son graphisme épuré, les environnements distingués et cultivés dans lesquels évoluent des personnages au charme et à l’élégance toute britannique confèrent à son œuvre un style reconnaissable entre tous. Avec la complicité de son frère d’armes Jean-Luc Fromenthal, Floc’h revient sur ses 40 ans de carrière et dresse un inventaire passionnant de son œuvre.
 
**************************************************************
 
« On est juste après le traumatisme du 9-11, la tendance est aux images dépressives, comme cette première une de l’année montrant un enfant à une table d’architecte en train de gribouiller des tours jumelles. J’adopte le point de vue résolument inverse. Mon image dit que l’Amérique reste éternelle, quoi qu’il arrive. C’est la perpective de Hopper. Le petit sapin indique un Noël, certes peu joyeux, pas le plus beau qu’ait connu le pays, mais fidèle aux traditions. L’éternité est dans la grange rouge, la Red Barn de Lichtenstein. »