Trésors de presse

Benoit Prot, Grégory Bricout

 
1
Feuilleter l'ouvrage

De la Gazette de Renaudot (1er journal français, en 1631) aux parutions d'aujourd'hui, ce magnifique livre très documenté, près de 700 photographies, parcourt quatre siècles d'histoire de la presse française grâce à l'incroyable collection et savoir de Benoît Prot, collectionneur passionné.

BEAUX LIVRES
Histoire et société
240 x 310 mm - 248 pages
26 septembre 2013 - 9782732456003
20 €
Télécharger la fiche
Benoit Prot, Grégory Bricout

Benoît Prot, collectionneur passionné, arpente depuis plus de trente ans les librairies de livres anciens et les salles de ventes aux enchères. Aujourd’hui, sa collection compte plus de 30000 exemplaires de journaux, dont 5000 numéros 1 parus de 1631 à nos jours.

Grégory Bricout, photographe et graphiste indépendant, a notamment signé les maquettes de Vinyles, l’art du disque aux Éditions de La Martinière (2012), et de Studio Magazine chez Roularta. Il réalise par ailleurs des identités visuelles et jeux pour Djeco. Enfin, il a participé, au sein de l’Atelier Jean-Nouvel, à la création de la signalétique du musée du quai Branly, à Paris.




blog
appel d'air - beaux livres

Trésors de presse

0

01 octobre 2013

La presse française racontée par un collectionneur

Collectionneur passionné, Benoît Prot arpente depuis plus de trente ans les librairies de livres anciens et les salles de ventes aux enchères. En résulte la plus incroyable et importante collection sur la presse française, depuis le tout premier journal, la Gazette de Renaudot, en 1631, jusqu’aux publications actuelles. Quelque 600 documents, avec notamment les unes les plus marquantes, sont reproduits dans cet ouvrage unique en son genre. Un très beau livre qui exalte aussi l’inventivité, le graphisme, l’illustration, la photographie, l’écriture et le métier de journaliste.
 
*************************************************************
 
INTERVIEW BENOÎT PROT
 
Comment est née votre passion pour les journaux ?
Depuis toujours, j’aime les journaux et j’ai besoin d’en lire plusieurs par jour. Mon plaisir est d’abord physique avant d’être intellectuel ; plaisir à le prendre en main et à le feuilleter, puis à me laisser surprendre par sa présentation et son contenu. J’ai commencé, par curiosité professionnelle, en achetant les numéros 1 des nouveaux journaux qui sortaient pour voir ce que faisaient les confrères et s’il n’y avait pas de bonnes idées à prendre. Puis, progressivement, je suis remonté dans le temps et ça a été le début de plus de trente ans de recherches passionnées. Pour chasser mes trésors, j’ai sillonné la France de foires aux vieux papiers en visite aux libraires de livres anciens, en passant par les salles de vente aux enchères et les échanges entre collectionneurs.

Pouvez-vous décrire en quelques mots votre collection ?
J’ai accumulé plus de 30 000 exemplaires de journaux (dont 5 000 numéros 1) datés de 1631 (avec la Gazette de Renaudot, le premier journal français) à nos jours. Mes journaux préférés, en dehors des numéros 1 dont la charge émotionnelle est si forte, sont les journaux militants des périodes révolutionnaires (1789, 1848, la Commune), les journaux d’amateurs faits avec les moyens du bord par les poilus dans les tranchées ou par les résistants de la Seconde Guerre mondiale, et les journaux satiriques où le dessinateur a la meilleure place et laisse exploser son talent.

Comment avez-vous sélectionné les journaux que vous présentez dans ce livre ?
Sélectionner les 600 qui sont reproduits dans ce livre a été difficile (pour moi un vrai supplice). J’ai choisi pour la première partie chronologique, de faire défiler l’histoire de France à travers l’histoire de la presse. Les journaux retenus constituent des moments forts de l’histoire de la presse. Ils en ont changé le cours par leur innovation et leur créativité. Dans la seconde partie, « La presse comme vous ne l’avez jamais vue », j’ai davantage privilégié mes coups de cœur de collectionneur.

Qu’avez-vous voulu faire avec Trésors de presse ?
Faire un livre de collectionneur qui montre les plus beaux journaux français pour faire partager ma passion et, pourquoi pas, susciter des vocations.