Le Monde perdu des phares

Jean Guichard, Vincent Guigueno

 
1

Jean Guichard photographie les phares depuis plus de trente ans, rarement par temps calme – si ce n’est pour souligner leur caractère mystérieux et monumental –, plus souvent par gros temps – quand il s’agit notamment de saisir la solitude du gardien pris dans l’oeil de la tempête. Cette oeuvre au long cours revêt aujourd’hui une nouvelle dimension : elle a valeur de témoignage, illustrant une époque où les phares étaient encore habités tandis que leur automatisation progressive rendait inéluctable la disparition du métier de gardien de phare. Vincent Guigueno, historien et spécialiste des phares, raconte ce monde perdu des gardiens dans leur phare, cette tour bâtie comme aide à la navigation, aujourd’hui désertée par les hommes, et désormais érigée au rang de sentinelle du patrimoine.

Feuilleter quelques pages

BEAUX LIVRES
Photographie
245 x 340 mm - 256 pages
11 octobre 2018 - 9782732486574
35 €
Télécharger la fiche

Jean Guichard acquiert son premier appareil Nikon lors de ses obligations militaires au Groenland. Il apprend ensuite les techniques du reportage photographique en travaillant au service des relations publiques du ministère de l'industrie. En 1987, il démarre un travail sur les phares. Il obtiendra le second prix du World Press pour la photographie immortalisant le gardien du phare La Jument, en pleine tempête.

Vincent Guigueno est ingénieur civil et historien. Spécialiste de l'histoire maritime et notamment des phares, il est connu par la publication d'ouvrages grand public sur l'histoire des phares français.