Mystères polaires

À l'autre bout du monde

Nicolas Dubreuil, Michel Khelifa

 
5
Feuilleter l'ouvrage Redédouvrir

Passant plus de 8 mois par an près des pôles, Nicolas Dubreuil sillonne en kayak, à ski, en traîneau et à pied les régions les plus reculées du Grand Nord. Sur ces terres perdues, il retrouve la trace des premiers explorateurs mais aussi de lieux inconnus comme une base radar de la guerre froide, abandonnée au milieu des glaces.

TEXTE
Littérature
150 x 220 mm - 240 pages
25 avril 2013 - 9782732455921
18 €
Version num�rique
T�l�charger la fiche
Nicolas Dubreuil, Michel Khelifa

Responsable de plus d’une centaine d’expéditions et spécialiste reconnu du monde des glaces, Nicolas Dubreuil anime régulièrement des conférences dans toute la France. Il est l'auteur en 2012 de L'Aventurier des glaces.

Ismael Khelifa, son co-auteur, est journaliste, spécialisé en aventures.

blog
appel d'air - texte

Chronique de Kullorsuaq : épisode 1

0

24 avril 2013

Expédition Groenland : La glace nourricière
Mi-mars, Kullorsuaq, -74° de latitude Nord, il fait +5°C… et il pleut ! Phénomène météorologique ou phénomène climatique ? Heureusement deux jours plus tard, la température retourne à la normal : -25°C ! 

La neige a eu le temps de fondre et laisse une banquise stable, bien que recouverte d'une couche de glace rigide rendant les déplacements en traîneau plus difficiles car les chiens se blessent sur la glace. Malheureusement, rares sont les villageois capables de confectionner des petits chaussons pour les chiens à base de pattes de phoque.

De plus, cette glace mouvante  rend le traîneau beaucoup plus bruyant et les chasseurs n'arrivent plus à approcher le UTTOQ, ce phoque qui se repose sur la banquise près de son trou de respiration. Ils se rabattent donc sur la pêche au phoque au filet.

Cette banquise qui se forme au mois de décembre et disparaît au mois de juin, abrite le Phytoplancton et le Zooplancton, base de la chaîne alimentaire marine. Elle nourrira donc, par extension, les poissons puis les phoques, puis les ours, et enfin l'homme.

Aujourd'hui Pita n'aura qu'un seul phoque. Cela lui permettra tout juste de nourrir ses chiens et de fournir un repas à sa famille. Un petit bout de vie, au bout du monde…