Fukushima, Fragments

bilingue français-anglais

Kosuke Okahara

 
0

11/03/11. Suite au séisme qui secoue la côte pacifique du Tohoku, des vagues de 30 m ravagent l’intérieur des terres japonaises. Accompagné de son compteur Geiger, Kosuke Okahara a arpenté ces espaces meurtris. Ses images permettent d’entrer dans un monde peuplé de fantômes et d’appréhender une réalité qui a perdu ses couleurs.

BEAUX LIVRES
Photographie
280 x 230 mm - 176 pages
01 octobre 2015 - 9782732470009
50 €
Télécharger la fiche
Kosuke Okahara

Aujourd’hui basé à Paris, Kosuke Okahara est né en 1980 au Japon. Après avoir obtenu son diplôme en 2003 à l’université japonaise Waseda, il entame une carrière qui va l’emmener aux quatre coins du monde. Dès 2004, il impose son regard sur la souffrance humaine en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud. Celle des réfugiés du Darfour, des drogués et de leurs dealers en Colombie, des jeunes Japonais qui se mutilent…

Les photographies de Kosuke Okahara sont abritées dans les collections publiques et privées du monde entier et ont été exposées dans de nombreux musées (Photoquai à Paris, Kunsthal Contemporary Art Museum à Rotterdam, Tokyo Metropolitan Museum of Photography, musée d’Art asiatique de Fukuoka). Kosuke Okahara a été primé par le W. Eugène Smith Fellowship, le Prix Kodak de la Critique Photographique, le World Press Photo Joop Swart Masterclass. En 2014, il a reçu le prix Pierre et Alexandra Boulat.